Déconfinement : la date de la fin du télétravail

TÉLÉTRAVAIL“Il faut vraiment un retour progressif sur les lieux de travail”, tempère Elisabeth Borne, la ministre du Travail.

Le mercredi 9 juin prochain marquera le début de la seconde phase du déconfinement du pays. Ce sera également la fin du 100% télétravail pour les salariés encore concernés par cette mesure. Annoncé par Emmanuel Macron fin avril, cet assouplissement du télétravail vient d’être confirmé et précisé par Elisabeth Borne dans Le Parisien, ce 26 mai : “À cette date, on lève les contraintes du 100% de télétravail”. La ministre du Travail précise toutefois : “Nous redonnons la main aux employeurs et aux salariés pour qu’ils déterminent le nombre de jours adaptés, mais il ne s’agit pas d’abandonner le télétravail ! Cette pratique reste recommandée pour lutter efficacement contre la pandémie”.

Elle conseille ainsi : “Il faut vraiment un retour progressif sur les lieux de travail”. Il sera ainsi interdit pour les employeurs d’obliger un retour à 100% en présentiel dès le 9 juin, ajoute la ministre. Un projet de protocole sanitaire a été envoyé en ce sens aux partenaires sociaux ce mercredi : ils ont jusqu’au lundi 31 mai pour effectuer leurs retours à ce sujet. “À titre de repère, le nombre de jours de télétravail va passer à trois jours dans la fonction publique à partir du 9 juin. Ce doit être le point de départ d’une impulsion pour trouver le bon équilibre entre présentiel et distanciel, et mettre en place de nouvelles pratiques”, précise Elisabeth Borne, pour donner quelques indices à ce sujet. Le projet de texte indique par ailleurs que « les réunions en audio ou en visioconférence restent à privilégier ».

>> A lire aussi – Avec le télétravail, les heures supplémentaires explosent !

Le retour des « moments de convivialité »

Selon ce protocole, “les employeurs fixent dans le cadre du dialogue social de proximité, un nombre minimal de jours de télétravail par semaine, pour les activités qui le permettent”, explique Le Parisien. Les gestes barrières, le port du masque et les nettoyages des bureaux seront toujours obligatoires dans les locaux : la distanciation sociale sera d’un mètre entre les salariés, contre deux actuellement.

Le protocole rétablit aussi la possibilité d’organiser « des moments de convivialité réunissant les salariés en présentiel dans le cadre professionnel ». Suspendus depuis fin octobre, ces pots « peuvent être organisés dans le strict respect des gestes barrières, notamment le port du masque dans les espaces clos, les mesures d’aération/ventilation ainsi que des règles de distanciation ». Concernant la restauration collective, la règle sera la même que pour les restaurants “classiques”, à savoir une jauge de 50% d’occupation et une distanciation sociale d’un mètre entre chaque table. De quoi redonner le sourire aux salariés pour qui le télétravail à 100%, imposé depuis près d’un an, commençait à peser .

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :