Les 4 clés pour bien valoriser votre épargne salariale

Plus de 11 millions de Français détiennent aujourd’hui un plan d’épargne entreprise ou de retraite collectif, des dispositifs qu’il faut gérer au mieux.

Malgré le contexte économique difficile pour de nombreuses entreprises, l’épargne salariale connaît encore de beaux jours. « Le nombre de détenteurs d’un dispositif type PEE (plan d’épargne entreprises) ou Percol (plan d’épargne retraite d’entreprise collectif) a progressé de 4% l’an passé, constate Xavier Collot, directeur de l’épargne salariale et retraite chez AmundiLes outils de partage du profit et d’actionnariat salarié continuent de se développer dans les entreprises de taille intermédiaire (y compris les PME) cette année».

Un paradoxe qui s’explique par la Loi Pacte de 2019, qui a fortement incité ces dernières à instaurer de l’actionnariat salarié. Notamment en supprimant le forfait social (imposition patronale sur les rémunérations extra-salariales). Le gouvernement a récemment adopté de nouvelles règles : un allègement des démarches pour les chefs d’entreprises avec la loi Asap et un nouvel assouplissement de la fiscalité dans la loi de finances pour 2021.À LIREComment optimiser son épargne salariale?

De quoi donc étendre encore l’épargne salariale auprès des Français. Si vous faites déjà partie des 11,2 millions de bénéficiaires, n’oubliez pas de bien la prendre en main. « Il faut être acteur de son épargne salariale même s’il s’agit d’un dispositif mis en place par votre employeur », résume Xavier Collot. Comment faire ? Voici quatre points à retenir :

Lisez le relevé annuel de votre compte en épargne salariale

Depuis cette année, les teneurs de compte en épargne salariale doivent envoyer un relevé annuel de situation avant le 31 mars. Celui-ci détaille vos avoirs en épargne salariale. Vous devez donc être attentif à bien le recevoir et surtout lisez le bien. Il recèle une mine d’informations sur la date de disponibilité de vos encours, les performances, les frais, l’allocation d’actifs… C’est un bon début pour faire le point sur votre épargne et éventuellement effectuer des arbitrages, repenser votre horizon de placement, réaliser de nouveaux versements volontaires…

Arbitrez vos avoirs

Vous pouvez programmer directement des versements sur ces plans. Mais ils sont surtout alimentés par les campagnes de participation et d’intéressement de votre employeur. « Elles ont été très intéressantes en 2020 puisqu’en moyenne plus de 1 500 euros de participation ou d’intéressement et 750 euros d’abondement ont été versés, rappelle Catherine Pays-Lenique, directrice générale d’EpsensEn 2021, il faut s’attendre à une baisse des sommes versées de l’ordre de 25% d’après nos premières estimations. Mais il faudra patienter jusqu’à la fin du premier semestre pour établir un vrai bilan. »

Cette situation ne doit pas vous faire oublier que vous devrez bientôt choisir entre placer ou récupérer ces versements. D’autre part, il ne faut pas négliger les autres dispositifs. « Si vous possédez un compte épargne temps, n’oubliez pas d’y déposer vos jours de congés non pris pour les valoriser en les transférant par exemple dans un Perco », ajoute Catherine Pays-Lenique.

Choisissez les bons supports pour votre épargne salariale

Si votre entreprise choisit la gamme de fonds qui sera mis à votre dispositif (en moyenne huit à dix), il faut toutefois faire les bons choix. Par le passé, de nombreux détenteurs d’épargne salariale conservaient l’option par défaut de placer leurs avoirs dans des supports peu risqués, notamment les fonds monétaires. Un travers qui tend à se réduire. L’instauration par défaut de la gestion pilotée dans les produits retraite y a contribué. Néanmoins cela reste un sujet. « La part des supports monétaires en épargne salariale reste significative, même si elle diminue : elle représente aujourd’hui environ 15% des encours contre 20% il y a quelques années », explique Christophe Eglizeau, directeur général de Natixis Interépargne.À LIREActionnariat salarié : des (petites) avancées avec le PLF 2021

Pour éviter de perdre de l’argent chaque année avec ce type de placement, privilégiez d’autres supports. Natixis Interepargne vient par exemple d’inaugurer un produit diversifié avec une garantie en capital à hauteur de 90% (FCPE Avenir Protection 90). Si votre horizon de temps vous le permet, tournez-vous davantage vers les marchés actions qui seront bien plus rémunérateurs. Epsens vient de lancer un fonds actions européennes avec un axe environnemental (FCPE Epsens Transition Climat).

Informez-vous par différents moyens

Enfin la clef de la réussite pour bien prendre en main cette épargne reste de vous informer. Face aux critiques récurrentes de manque de pédagogie des teneurs de compte en épargne salariale, les choses commencent à évoluer. « Nous œuvrons continuellement pour apporter de nouvelles solutions pour aider les épargnants à s’approprier leur épargne salariale, confirme Christophe Eglizeau. Nous proposons des simulateurs notamment sur la retraite ou la fiscalité, des conseils en allocation grâce à notre robo-advisor.» N’hésitez pas donc à bien regarder les outils mis à votre disposition en ligne par votre intermédiaire en épargne salariale, à solliciter des formations auprès de votre entreprise. Justement, la semaine de l’épargne salariale qui a lieu du 22 au 26 mars, est l’occasion de regarder le site dédié de l’événement pour continuer à vous informer.  En vente actuellement !

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :