Orange: une cascade de procédures pénales et administratives

DÉCRYPTAGE – La justice devra déterminer s’il existe un lien de causalité indirecte entre les décès et les défaillances du réseau de l’opérateur.

Déjà deux enquêtes préliminaires ont été ouvertes par les parquets de Vannes et de La Roche-sur-Yon pour «recherches des causes de la mort» et deux enquêtes administratives confiées par les préfets de ces deux départements aux agences régionales de santé (ARS). À ce stade, le champ d’investigation est encore volontairement flou et large.

À LIRE AUSSI :Après le «bug» géant des numéros d’urgence, le système remis en question

En première ligne: les causes des décès. La justice va devoir déterminer la responsabilité de l’opérateur Orange dans la mort d’un homme de 63 ans à l’hôpital de Vannes et d’un enfant de deux ans et demi, jeudi à son domicile en Vendée, lors de la panne des numéros d’urgence qui a touché la France.

Ces enquêtes préliminaires se dérouleront en deux temps. Il s’agit pour l’instant de déterminer si les victimes auraient succombé malgré tout du fait de leur état médical. C’est pour cela qu’Emmanuelle Lepissier, procureur de la Roche-sur-Yon a diligenté comme premier acte d’enquête une autopsie du petit garçon de deux ans. «Pour le moment nous ne faisons que rechercher

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :