7 façons de reconnaître un garagiste honnête

Appréhension et peur de se faire avoir : tout le monde a déjà ressenti cela en amenant sa voiture chez le garagiste. Pourtant, divers indices doivent vous mettre la puce à l’oreille et vous aider à choisir un professionnel sérieux.

L’inspection du garage

L’inspection du garage

Un garage à moitié vide n’est pas forcément synonyme de mauvaise réputation. Il peut aussi indiquer que le professionnel est organisé, et respecte les délais.

En revanche, un atelier outrageusement sale, avec des flaques d’huile et des outils dans tous les coins doit vous faire réfléchir quant à la méticulosité du professionnel qui va ausculter votre voiture.

Bon à savoir : la présence de plusieurs voitures de collection dans le garage ou aux alentours est un très bon indicateur : il révèle en effet un garagiste qui a su s’attirer les faveurs des collectionneurs, qui bichonnent leurs anciennes. A priori, un professionnel sérieux !

Le respect de la procédure

Thinkstock

Rien n’oblige un professionnel à établir ses devis gratuitement. En revanche, dès qu’une réparation est engagée, le garagiste doit respecter un certain nombre de règles légales.

  • Il ne peut pas prendre un véhicule en réparation ou commander des pièces sans avoir vu votre carte grise.
  • Il doit impérativement vous faire signer un ordre de réparation, sur lequel apparaissent clairement les travaux à effectuer, ainsi que le montant présumé des opérations. En cas de désaccord sur la facture finale, ce document est primordial. Le garagiste doit vous en remettre un exemplaire avant réparation.
  • Si, en cours de réparation, le garagiste constate que des frais imprévus seront engagés, il doit absolument vous prévenir.
  • Le garagiste est un professionnel. En ce sens, il est tenu à une obligation de résultat. Votre véhicule doit donc vous être remis réparé selon les termes de l’ordre de réparation.
  • Le tarif horaire de la main d’œuvre doit être clairement affiché. Sachez que toute heure commencée est due.

Bon à savoir : vérifiez la durée de la garantie de la réparation. Un professionnel sérieux doit être en mesure de garantir la pérennité de ses travaux durant quelques mois.

De la pédagogie !

Thinkstock

Tout le monde n’est pas mécanicien, et certains garagistes le savent bien. Un professionnel consciencieux doit cependant passer du temps avec son client pour expliquer point par point les opérations qui doivent être effectuées sur son véhicule. Si vous avez des questions, et que le mécanicien dit qu’il n’a pas le temps d’ouvrir le capot pour vous montrer ce qu’il va faire, passez votre chemin.

Réparateur automobileLire l’article Ooreka

Vérifiez la provenance des pièces

Thinkstock

Pièces adaptables, ou pièces d’origine constructeur ? Si le devis vous paraît salé pour votre voiture qui est déjà âgée et fortement kilométrée, vous pouvez demander que le garagiste répare votre voiture avec des pièces dites « adaptables », qui ne sont pas fournies directement par le constructeur de votre voiture. Généralement moins chères, elles ne sont pas toujours de piètre qualité, et permettent souvent de « terminer » une voiture.

Si votre voiture est très usée, il peut également vous proposer de la pièce d’occasion, sauf pour les organes de sécurité (pneus, freins, amortisseurs). Réfléchissez à ce que vous voulez vraiment investir dans votre vieille voiture dont vous allez probablement vous séparer bientôt.

Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2017, les garagistes ont l’obligation de proposer dans certains cas des pièces d’occasion à la place de pièces neuves (article L. 224-67 du Code de la consommation). Ces pièces d’occasion sont issues des casses automobiles (centres VHU) ou remises en état par les constructeurs. L’obligation s’applique aux pièces suivantes (article R. 224-25 du Code de la consommation, issu du décret n° 2016-1890 du 27 décembre 2016) : pièces de carrosserie amovible ; pièces de garnissage intérieur et de sellerie ; pièces optiques ; vitrages non collés ; certaines pièces mécaniques ou électroniques. Cette obligation ne s’applique pas lorsque le garagiste intervient à titre gratuit (garantie ou mesure de rappel), si le délai est trop important ou si la pièce fait courir un risque pour l’environnement, la sécurité routière ou la santé publique. Un arrêté du 8 octobre 2018 (dont l’entrée en vigueur est fixée au 1er avril 2019) précise les modalités d’information des consommateurs par les réparateurs automobiles, en matière de disponibilité des pièces issues de l’économie circulaire (notamment par affichage).

Prix de l’entretien d’une voitureLire l’article Ooreka

Mon véhicule a t-il été vraiment réparé ?

Thinkstock

Certains garagistes n’hésitent pas à facturer le remplacement de pièces qu’ils ne changeront pas. Si vous avez un doute, avant de signer l’ordre de réparation, exigez qu’il conserve les pièces usagées pour vous les montrer. Elles sont à vous, et non à lui.

S’il n’a rien à se reprocher, et que les pièces sont réellement hors d’usage, il accédera à votre requête avec le sourire.

Les solutions :

  • Simplement demander au garagiste d’installer un vrai pneu neuf.
  • En cas de doute, demander une preuve d’achat du pneu avec la date de fabrication.

Bon à savoir : conservez bien toutes vos factures, sur lesquelles apparaissent la date d’intervention et le kilométrage de la voiture.

Ma vidange a t-elle été effectuée dans les règles ?

John LLoyd CC BY / Flickr

De nombreux garages ont recours à la vidange dite « par aspiration », qui consiste à introduire une pompe dans le trou où l’on verse l’huile, afin d’aspirer l’huile usagée sans défaire le bouchon de vidange situé sous le véhicule. Plus rapide et simple à mettre en œuvre, cette solution n’est pas satisfaisante, car la crasse et les boues résiduelles restent au fond du réservoir et souilleront rapidement l’huile neuve. Et ça, tous les mécaniciens le savent.

Pour vérifier que votre vidange a été correctement effectuée, avant de déposer votre véhicule, tracez un repère à la craie sur le bouchon de vidange sous la voiture. Si votre vidange comprend le changement du filtre à huile, faites de même sur le filtre. Quand vous récupérerez votre véhicule, vérifiez que vos repères ont disparu. En effet, si le bouchon a vraiment été démonté, la clef de vidange, l’écoulement de l’huile et les mains du professionnel dessus auront gommé la craie. L’absence de repère sur le filtre vous prouvera qu’il a bien été remplacé.

VidangeLire l’article Ooreka

Contrôlez l’avancement des opérations

Thinkstock

Vous avez un peu de temps ? Mettez-le à profit pour observer et suivre la réparation. Un garagiste qui n’a rien à se reprocher ne vous interdira pas de voir ce qui se passe dans l’atelier. D’ailleurs, de nombreux centre-autos proposent des salles d’attentes équipées de larges baies vitrées donnant sur l’atelier.

Si on vous refuse catégoriquement de voir ou d’être présent lors de la réparation, c’est louche.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :