Attention à l’arnaque au rachat de crédit à la consommation qui fait des victimes en France

Les policiers de la Sûreté départementale de Toulon ont mis au jour une arnaque au rachat de crédits à la consommation qui a débuté en 2019. Deux jeunes femmes, qui auraient recruté les victimes sur des sites de rencontres, ont été interpellées cette semaine et placées en garde à vue dans le cadre de cette affaire menée depuis le Portugal. Le préjudice pour les trois victimes recensées est estimé à 70 000 €. 

Deux jeunes femmes qui auraient participé à une arnaque au rachat de crédits à la consommation ont été interpellées dans la métropole de Toulon et placées en garde à vue mardi 25 mai rapporte supportconseil.com

Les enquêteurs de la Sûreté départementale ont dévoilé cette arnaque qui a débuté en 2019. Les deux jeunes femmes auraient été chargées de recruter des victimes pour une société basée au Portugal.

Ciblées sur des sites de rencontre

Elles sont pour le moment trois à avoir été recensées, note la radio locale. Le préjudice est estimé à 70 000 €, mais il pourrait s’alourdir avec la découverte de nouvelles victimes. Leur profil était le même ; des personnes qui avaient contracté un prêt bancaire auprès d’un organisme classique et qui s’étaient retrouvées face à des difficultés financières.

Elles s’étaient alors tournées vers des prêts à la consommation. Les taux sont plus élevés, les sommes moins conséquentes, mais ces prêts sont plus faciles à obtenir. Via des sites de rencontre, les deux suspectes auraient ciblé les interlocuteurs en difficulté financière.

Deux prêts à rembourser

Une fois les confidences obtenues, un escroc contactait les personnes en proposant un prêt à un taux plus avantageux, relate France Bleu Provence. Il annonçait se charger de rembourser le premier organisme.

Les débiteurs étant en confiance, ils contractaient alors un nouveau prêt. Mais comme le premier crédit n’était pas remboursé, ils se retrouvaient avec deux prêts sur les bras.

En garde à vue, les deux recruteuses présumées ont expliqué qu’elles percevaient 2 000 € pour chaque victime. L’escroc agissant sur l’ensemble du territoire, les enquêteurs s’attendent à recueillir de nouveaux témoignages de victimes.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :