Hausse de la TVA pour les colis achetés en ligne : un casse-tête logistique pour La Poste

L’imposition de tous les colis dès le 1er juillet obligera les services postaux à les dédouaner et à collecter la taxe

Dans quatre jours, tous les colis achetés en ligne seront assujettis à la TVA de 20% dans l’Union européenne (UE). Jusqu’ici, les colis de moins de 22 euros venant de pays tiers échappaient à cette taxe. Une aubaine pour les géants de l’e-­commerce tels qu’Amazon ou Alibaba. La transposition d’une directive européenne le 1er juillet est une ­réponse à l’inégalité entre vendeurs, aux fraudes d’e-commerçants pour s’exonérer de la TVA et aux pertes fiscales des pays de l’UE chiffrées à près de 7 milliards d’euros en 2016. Mais pour les services postaux, la TVA modifiée est un casse-tête ­logistique qui mobilise des milliers de salariés.

« On s’y prépare depuis dix-huit mois avec les douanes », reconnaît Marc Pontet, responsable de la Business Unit International de La Poste. « Il est clair que nous avons perçu l’ampleur du défi industriel pour nous dès le premier jour. »

Jusqu’à 8 euros de frais

Désormais, les transporteurs sont responsables du dédouanement de tous les colis livrés et de la collecte de la TVA si celle-ci n’a pas été payée en tout ou partie. Or, La Poste ­accapare près de 90% d’un marché estimé à 140 millions d’objets par an. « À Roissy, nous ­disposons ­désormais d’un nouvel outil de dédouanement pour passer de 15 millions à plus de 400 millions de déclarations électroniques », pointe Xavier Pascual, administrateur des douanes chargé de l’e-commerce.

Lire aussi – Consommation : pourquoi Les Républicains défendent toujours une baisse temporaire de la TVA

Ce changement d’échelle a obligé La Poste à investir plus de 10 millions d’euros en outils technologiques pour automatiser le traitement de ces formalités. De leur côté, tous les e-commerçants concernés sont invités à s’enregistrer et à payer la TVA sur un portail unique (Import One-Stop-Shop) dans l’un des 27 États de l’UE. Les leaders mondiaux Amazon, eBay, Rakuten et Alibaba l’ont déjà fait. Pour les autres, si les douanes constatent une erreur ou un défaut de paiement, le livreur devra régler le montant de la TVA puis se retourner vers l’acheteur pour se faire rembourser. À La Poste, la collecte de la TVA va concerner tous les facteurs et guichetiers.

« Nous préviendrons les consommateurs par SMS ou par e-mail, puis par avis dans leur boîte aux lettres, pour qu’ils s’acquittent de la taxe sur notre site. À défaut, ils pourront la régler à nos facteurs ou à nos guichets », précise Marc Pontet. La Poste facturera aux destinataires des frais de gestion allant de 2 euros en ligne à 8 euros au guichet ou lors de la livraison. 

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :