PV, amendes, contraventions : comment ne pas en avoir ?

Mieux vaut prévenir que guérir… Le meilleur moyen de ne payer d’amende, c’est encore de ne pas en prendre.

– Si vous devez emprunter des routes que vous ne connaissez pas, allez-y mollo sur l’accélérateur. Ralentissez à l’approche des piliers de ponts, des tunnels et des souterrains. Méfiez-vous aussi des entrées d’agglomérations et des endroits ombragés, très prisés de la maréchaussée pour y installer ses radars. Et gare aux radars lasers, d’une plus grande portée que les modèles traditionnels.

– Vous pouvez aussi investir dans un avertisseur de radars. Mais ces appareils étant illégaux, en cas d’arrestation, la facture est salée : confiscation de l’appareil, suspension du permis de conduire, 6 points de retrait, immobilisation du véhicule et jusqu’à 1 500 € d’amende.

Ne vous garez pas n’importe où :

– En ville, les places de parking se font rares. Plutôt que de risquer de vous faire aligner, éloignez-vous du centre : vous aurez plus de chances de dénicher une place gratuite et ça vous fera de l’exercice !

– Sitôt garée, mettez-vous en quête d’un véhicule déjà verbalisé dont vous « emprunterez » le PV et le placerez sur votre pare-brise. Avec de la chance, la contractuelle ne remarquera pas l’échange et épargnera votre voiture…

– Démontez vos essuie-glaces : cette tactique déstabilisera la pervenche qui ne saura pas où mettre le PV…

– La police municipale rechignant à verbaliser des collègues, laissez donc traîner des menottes (ou un DVD de « Julie Lescaut ») sur la plage arrière. Qui sait, votre Twingo passera peut-être pour une voiture banalisée ?

Investissez dans un kit mains-libres :

– L’article R. 412-6-1 réprime l’usage d’un téléphone portable tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation (3 points en moins sur le permis, contravention de 4e classe, amende forfaitaire de 135 €). Peu importe que l’on soit en communication ou que l’on consulte ses messages.

Pas de make-up au volant ! 

– En application de l’article R. 412-6, « le conducteur doit rester, en toutes circonstances, maître de son véhicule. » Aux yeux de la loi, se repoudrer au volant est aussi répréhensible que manger un kebab en conduisant.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :