«Comment placer son épargne intelligemment ?»

Par Christelle Biganzoli, CEO de RitcheePublié le 12/07/2021 à 09h40Partager cet article surFacebookTwitterLinkedIn

Si la crise sanitaire a incité les Français à épargner fortement l’année dernière (21,3% selon l’Insee), peu savent s’y prendre. Mode d’emploi.

Majoritairement investis sur les livrets et les comptes courants, les Français, par crainte ou par manque de connaissances financières, rechignent à diversifier leur épargne. Ceci représente pourtant un risque d’érosion, puisque lorsque le livret A distribue 0,5 %, pendant ce temps, l’inflation s’affiche entre 1,2 % et 1,4 %. Une fois la résidence principale acquise, premier socle des fondations d’un patrimoine solide, il faut apprendre à équilibrer au mieux son patrimoine comme le montre la répartition idéale ci-dessous :

  • Immobilier résidence principale : 35 %
  • Immobilier de rendement : 25 %
  • Assurance vie : 20 %
  • Diversification/rendement : 10 %
  • Liquidités : 10 %

Ce sont vos projets de vie et vos objectifs qui peuvent vous guider pour choisir les meilleurs supports entre le court et le long terme.

Projets de vie court terme

Objectifs : faire face aux dépenses courantes, se faire plaisir, constituer une épargne de précaution pour les imprévus et commencer à mettre un peu d’argent de côté.

Supports d’investissement et rendement moyen : comptes courants, 0 % ; livret A : 0,50 %, LDD : 0,50 % net, PEL 2021 : 0,70 % net

L’épargne de précaution rapporte peu certes, mais elle est nécessaire. Dans l’idéal, elle devrait représenter un minimum de 2 mois de salaires.

Projets de vie moyen terme

Objectifs : études des enfants, prévoyance, préparation de la retraite, transmission/succession principalement.

Supports d’investissement et rendement moyen : fonds en euros : 1,30 % ; assurance vie multisupport profil prudent : de 2 à 4 % ; profil équilibré : de 4 à 6 % ; profil dynamique : de 4 à 10 %

L’assurance vie répond aux principaux objectifs patrimoniaux. Mais les unités de compte présentent un risque de perte en capital. Bon à savoir : plus l’horizon de placement est lointain, plus ce risque diminue.

Projets de vie long terme

Objectifs : s’assurer des revenus complémentaires, diversifier son patrimoine, mettre en place une rente, défiscaliser, capitaliser, spéculer, utiliser le levier de l’emprunt.

Supports d’investissement et rendement moyen immobilier locatif : de 3 à 5 % selon le lieu, à utiliser avec un emprunt ; immobilier en nue-propriété, Pinel, location meublée : de 3 à 4 % selon la situation, à utiliser avec un emprunt (pas de rendement en nue-propriété jusqu’au débouclage pendant quinze ou vingt ans) ; SCPI/OPCI/SCI : de 3 à 6 % bruts attendus ; SCI/SARL de famille : support juridique de l’immobilier de rendement à vocation de transmission ; Bourse, PEA ou comptes-titres : rendement très variable selon les supports d’investissement. Risque de perte en capital.

L’immobilier permet d’utiliser le levier de l’emprunt si le taux d’endettement le permet. Les placements en Bourse, eux, permettent d’être spéculatifs, raison pour laquelle ils ne doivent pas dépasser 5 à 10 % de votre allocation si vous êtes plutôt du genre bon père de famille.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :