Le trafic de faux Pass sanitaires explose en France

Les dernières déclarations d’Emmanuel Macron concernant la vaccination obligatoire pour les soignants et l’extension du Pass sanitaire ont poussé les faussaires à développer davantage leur business.Le délit de faux et d’usage de faux est puni de trois ans de prison et de 45.000 euros d’amende.

Après les déclarations d’Emmanuel Macron, les faussaires se frottent les mains

Le 12 juillet dernier, dans une allocution télévisée, le président de la République jetait un pavé dans la mare de la lutte contre le Covid-19 en annonçant la future obligation vaccinale pour les soignants, ainsi que l’extension progressive, durant l’été, du Pass sanitaire. Une situation qui a poussé de nombreux Français à se faire vacciner, et d’autres à montrer au créneau contre de telles décisions.

Entre les pro-vax et les anti-vax, il existe une troisième catégorie, plus discrète, et pour cause. Il s’agit des faussaires. Les faux Pass sanitaires existaient déjà avant les déclarations d’Emmanuel Macron. Et ce n’est pas une nouveauté. Ce qui semble plus inédit, c’est l’explosion des ventes en ligne de faux Pass sanitaires depuis les déclarations du chef de l’État. C’est du moins ce qu’explique TF1 dans une récente enquête.

Les risques d’acheter un faux Pass sanitaire

La chaîne de télévision, faisant intervenir des experts en cybersécurité, explique qu’acheter un faux Pass sanitaire n’est pas sans risque. En effet, il est impossible de craquer un QR code, le fameux code présent sur le pass sanitaire. Un faux QR code ne fonctionnera pas. Et dans ce cas, vous n’en aurez pas pour votre argent. Si le QR code est vrai, cela veut donc dire qu’une personne a réussi à entrer de fausses informations dans une vraie base de données.

Qui aujourd’hui a accès aux bases de données officielles ? Les professionnels de santé uniquement. Évidemment, il existe des intermédiaires entre la personne qui souhaite s’en procurer un et un professionnel de santé peu scrupuleux. Pour rappel, un délit de faux et d’usage de faux est une infraction punie de trois ans de prison, ainsi que de 45.000 € d’amende.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :