L’épargne Covid » des ménages se compte en milliards d’euros

Sur les douze premiers mois de la crise sanitaire, les Français ont épargné 142 milliards d’euros de plus qu’à la même période un an plus tôt, révélait la Banque de France fin mai 2021.Les Français ont beaucoup mis de côté pendant la crise sanitaire… mais pour combien de temps encore ?

Une propension extraordinaire à épargner

La propension soudaine à l’épargne lors du premier confinement, en mars-mai 2020, n’a pas été un phénomène isolé. Tout au long des douze premiers mois de la crise sanitaire, les Français ont continué à mettre de côté plus que d’habitude. Entre fin mars 2020 et fin mars 2021, ils ont épargné 142 milliards d’euros de plus que sur la période équivalente un an plus tôt, révélait récemment la Banque de France.

Et les derniers chiffres disponibles montrent que la tendance se poursuit, bien que dans une moindre mesure. En mai 2021, le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) ont enregistré la deuxième collecte la plus importante sur un mois de mai depuis 2009 (2,32 milliards d’euros pour ces deux livrets).

Selon la Banque de France, les Français dépenseront encore plus qu’avant la crise

Mais selon les prévisions de la Banque de France, cet engouement pour l’épargne devrait bientôt s’essouffler. En ce moment, les ménages ne sont plus préoccupés par le Covid-19 (à tort, peut-être ?), ils sont nombreux à estimer que l’épidémie est derrière nous et sortent de plus en plus leur carte bleue pour s’offrir tel ou tel petit plaisir. La Banque de France prévoit d’ailleurs que dans les mois à venir, la consommation des ménages augmenterait très nettement.

Cela étant, le taux d’épargne (soit la proportion des revenus que les ménages choisissent d’épargner) devrait diminuer. De 22% au deuxième trimestre 2021, il devrait passer à 17% au quatrième trimestre 2021, puis sous son niveau de 2019 courant 2022 et 2023. En d’autres mots, en 2022 et 2023, les ménages devraient mettre de côté encore moins que pendant la dernière année d’avant-crise pour dépenser davantage. Cela, pour rattraper une partie de leur « sous-consommation » de 2020 et 2021.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :