DOIT-ON ACHETER NOS VÊTEMENTS COUPS DE CŒUR ?

DIFFÉRENCIER L’ACHAT COUP DE CŒUR DE L’ACHAT COMPULSIF

Bien que les deux puissent être liés +, je noterais une différence entre les deux :

  • Dans le coup de cœur, il y a l’expression d’un goût personnel, l’appréciation d’une chose que l’on trouve avant tout belle, esthétique.
  • L’achat compulsif a tendance à dépasser cette sensibilité : il peut être motivé par d’autres facteurs extérieurs au vêtement comme une peur de rater quelque chose + ou une difficulté à résister à ce qui nous fait envie en général.

L’ACHAT COUP DE CŒUR QUI DÉSÉQUILIBRE VOTRE GARDE-ROBE

Je pense qu’on a tous des préférences, une inclinaison naturelle pour certains types de vêtements au détriment d’autres.

Le coup de cœur, par définition émotionnel, peut avoir tendance à amplifier ces préférences et créer un déséquilibre en vous faisant acheter uniquement certains vêtements et d’autres, pas du tout.

Par exemple, je sais que j’achète facilement des chemises : j’ai une certaine affinité avec elles. Il m’est par contre un peu moins naturel d’acheter des pulls, vêtement pourtant très utile.

Les pièces qui nous font le plus envie ne sont pas toujours dans notre intérêt si on cherche à construire une garde-robe équilibrée, complète.

Je vois régulièrement de très belles chemises à ma taille sur Marrkt, comme ce modèle western Rogue Territory. Je résiste, car sinon j’aurais plus de 50 chemises.

LA SOLUTION

Je vous invite à mener une réflexion globale et assez terre-à-terre : quels sont les vêtements qui vous manquent le plus à l’heure actuelle et est-ce que ce vêtement sur lequel vous avez flashé en fait partie ?

Un autre conseil que je peux vous donner : attendez un peu. C’est ce que je fais parfois quand je m’apprête à craquer : mettre de côté et revenir plus tard.

Un coup de cœur est parfois éclair, éphémère, et se laisser quelques jours voire juste quelques heures peut suffire pour nous en rendre compte.

L’ACHAT COUP DE CŒUR QUE VOUS NE PORTEZ PAS

Plus encore qu’un potentiel phénomène d’accumulation +, il y a aussi des achats coups de coeur que l’on regrette.

Ce vêtement est si beau en photo ou sur son cintre en boutique, mais une fois la satisfaction de l’achat passée, on se retrouve avec un vêtement qui ne nous va pas, qui ne correspond pas à notre style, dans lequel on ne se sent pas tout à fait bien : bref qu’on ne met pas, ou pas suffisamment.

On appréciait plus l’idée de posséder le vêtement que de le porter.

Cette chemise, achetée sur un coup de tête et présentée ici, est très belle et me va mais je ne la mets pas beaucoup : je ne pense pas spontanément à elle quand je fais mes tenues. Je n’abandonne pas.

LA SOLUTION

Ici, j’ai un conseil simple : plus que le vêtement en lui-même, imaginez des tenues avec lui.

Si vous parvenez à créer entre 3 et 5 tenues qui tiennent bien la route, alors vous pourrez probablement intégrer cette pièce dans votre vestiaire.

Si vous peinez à visualiser ne serait-ce qu’une ou deux tenues, alors peut-être ne faut-il pas passer à la caisse.

L’ACHAT COUP DE CŒUR QUI RESTREINT VOTRE BUDGET

Puisque l’achat coup de cœur n’est pas toujours le plus pertinent pour votre style, il ne l’est pas non plus pour votre budget.

Dépenser un peu trop sur des pièces plaisir, c’est potentiellement manquer de budget pour des vêtements :

  • À vocation plus utile, pratique, comme un bon manteau
  • Qui nécessitent un investissement important, comme un beau blouson en cuir

Dans son article sur les quatre erreurs qu’il ne refera plus, l’expérience que raconte Nicolò va en ce sens :

Par ailleurs, j’ai bien trop cédé à l’impulsion du « petit achat plaisir », celui de la pièce à 50, ou 100 euros. Et ce faisant, j’ai manqué plusieurs fois l’opportunité de mettre assez de côté pour me payer un beau blouson, un manteau, une paire de chaussures habillées.

J’ai failli acheter ce harrington Aimé Leon Dore quand je suis tombé dessus. Je me suis finalement retenu : je n’en ferais pas un usage suffisant pour y investir la somme demandée, que je préfère conserver pour d’autres pièces.

LA SOLUTION

Il peut y avoir différentes approches en fonction de chacun, par exemple :

  • Définir un budget pour les achats de vêtements, et au sein de ce budget, créer une sous-partie avec un montant spécifiquement alloué pour des coup de cœur.
  • De mon côté, je ne budgétise pas de manière stricte mais je me pose souvent la question suivante : « est-ce que cela vaut la peine de dépenser cette somme pour ce vêtement ?« . La question n’est pas : « ce vêtement est-il d’un bon rapport qualité/prix ?« . La réflexion est plus personnelle : « est-ce que je suis prêt à investir cette somme dans ce vêtement, au vu de ce que je peux en faire ?« 

LE MOT DE LA FIN

Je vous conseillerais d’être prudent et de bien peser le pour et le contre avec vos coups de cœur, afin d’éviter de faire des achats qui alourdissent trop votre dressing et allègent votre portefeuille.

Ne pas craquer pour un coup de cœur peut être une expérience un peu déceptive sur le moment, mais sur du moyen ou du long-terme, ces opportunités que vous aurez laissé filer ne vous causeront pas vraiment de tort.David HaoDavid Hao

Je pense que le vêtement peut être un beau moyen d’épanouissement personnel.
J’aime les vestes déstructurées, les beaux pantalons habillés et les chaussures au look bien rustique.
J’aime moins les fruits de mer et les costumes noirs.Tags : bien etablir son budget vetementbudget vêtementcomment porter une pièce forteconstruire son stylePièce forte

LAISSE-NOUS UN COMMENTAIRE

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :