5 conseils pour gagner de la place sans déménager


Locataire et colocationMal aménagé, un logement exigu peut vite devenir encombré et entraîner un sentiment d’enfermement. Les astuces d’un architecte pour ne plus se sentir à l’étroit chez soi.

1.    Gagner en luminosité

Un petit espace paraît plus grand s’il est bien éclairé. Le blanc et toutes les tonalités claires reflètent la lumière et gomment les zones d’ombre. « Je recommande de rester neutre, pour reposer le regard, et de dégager les espaces près des fenêtres, préconise Cyril Rheims, architecte spécialiste des petites surfaces à Paris. Pour donner du peps, il est possible de jouer sur les accessoires, comme une table colorée ou un canapé à motifs qui attirera l’œil immédiatement. » Les miroirs sont à accrocher sans modération.

2.    Penser pratique

Dans un petit espace, tout doit s’imbriquer judicieusement. Dans un couloir, un meuble à faible profondeur offre quelques rangements sans être imposant. Dans la chambre, le lit peut être posé sur une estrade avec des tiroirs intégrés. C’est toujours une armoire en moins à placer.
« L’idée est aussi de créer du mobilier intégré qui se confond avec les murs, et d’utiliser l’espace au-dessus des portes pour ranger couettes ou coussins », explique l’architecte. Autre astuce : ne pas placer de luminaire sur les meubles, mais opter pour des suspensions murales pour libérer de la place.

3.    Délimiter les espaces

Dans les pièces ouvertes comme les studios, il est préférable de définir chaque zone à vivre (cuisine, salon, chambre…). « Ces séparations mettent en valeur l’espace tout en le structurant. A condition de laisser passer la lumière, poursuit Cyril Rheims. Un mur de couleur, des changements de matériau au sol, d’un parquet à des carreaux de ciment par exemple, peuvent suffire à créer différentes ambiances. »

4.    Meubler malin

Certains meubles multifonctions font gagner de la place et de l’argent, selon le spécialiste : « J’utilise souvent un cube de 45 cm de côté, qui peut servir à la fois d’assise, de table basse, de rangement, mais aussi de marche pied. » Côté cuisine, des appareils électroménagers compacts (grille-pain, cafetière…) permettent de libérer de l’espace sur un plan de travail.
« De même pour les chaises pliantes. Vous ne les sortez que lorsque vous avez des invités, le reste du temps, elles sont dans votre armoire de rangement. »

5.    Exploiter le volume

Dernière étape, essentielle : penser en volume et non en plan. Le moindre recoin pourra être ainsi exploité. Un espace bureau pourra s’intégrer facilement dans une chambre en soupente ou sous un escalier. Pratique en période de télétravail.
« Si la famille s’agrandit, on peut imaginer superposer plusieurs caissons dans une chambre pour délimiter différents rangements et espaces nuits. » Des possibilités souvent plus économiques… et moins contraignantes qu’un déménagement.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :