Tout savoir sur le bokashi, le composteur d’appartement

Aujourd’hui, la lutte contre le gaspillage est devenue un enjeu : en 2023, les Français devront trier leurs biodéchets à la source. Et si c’était le moment de tester le bokashi, ce composteur venu du Japon ?

Le bokashi, comment ça fonctionne ?

Le bokashi pour valoriser les biodéchets

Un tiers de nos ordures ménagères sont des biodéchets. Pour les valoriser, on utilise traditionnellement le composteur, mais cette solution reste réservée à ceux qui ont un jardin. Le lombricomposteur, lui, ne nécessite pas d’accès extérieur mais demande une surveillance attentive de son écosystème. Pour les petits logements, le bokashi pourrait bien réunir le meilleur des deux méthodes.

Un bokashi se présente sous la forme d’un bac fermé par un couvercle, de la taille d’une petite poubelle. Il fonctionne avec la fermentation anaérobie, c’est-à-dire dans un milieu privé d’oxygène.

En japonais, bokashi signifie « matière organique fermentée » : les biodéchets déposés dans le bokashi sont décomposés grâce à un mélange de son et de mélasse enrichi de microorganismes.

L’utilisation du bokashi au quotidien

Concrètement, on utilise le bokashi de la façon suivante :

  • On dépose les biodéchets dans le bokashi et on les tasse pour favoriser la décomposition anaérobie
  • On saupoudre chaque couche de déchets de 20 ml d’activateur biologique de compost et on ferme le couvercle hermétique
  • Tous les 3 à 5 jours, on ouvre le robinet pour récupérer le jus de fermentation
  • Lorsque le bac est plein, on saupoudre de 40 ml d’activateur biologique et on laisse le bokashi fermé pendant 14 jours avant de récupérer la matière décomposée.

Les avantages et les inconvénients du bokashi

Avantages du bokashi

Le bokashi se présente comme une solution idéale pour les petits appartements et les logements sans espace extérieur en raison de nombreux atouts :

  • Il est compact. Le bokashi ne prend pas plus de place qu’une poubelle et peut donc facilement être installé sous l’évier.
  • Il décompose de nombreux biodéchets. À l’inverse du lombricomposteur, le bokashi accepte les restes de viande, les produits laitiers, les plats préparés… Seules restrictions : les liquides, les excréments d’animaux, le papier et les os.
  • Il est plutôt abordable : un bokashi coûte environ 70 €.
  • Il permet de réaliser de nombreuses économies : non seulement vous réduisez le gaspillage alimentaire, mais vous valorisez vos déchets au lieu de les jeter, pour produire du terreau et de l’engrais liquide. Le jus de fermentation peut également servir à déboucher les canalisations.
  • Il est facile à utiliser. Il faut simplement veiller à mettre 20 ml d’activateur à chaque nouvelle couche et à fermer hermétiquement le couvercle pour veiller à ce que la décomposition s’opère. Pour améliorer celle-ci, il est conseillé de découper vos déchets en petits morceaux, plus facilement biodégradables.

Inconvénients du bokashi

Le bokashi est-il fait pour vous ? Mieux vaut connaître également les points négatifs de ce système avant de vous décider, car le bokashi a également quelques faiblesses :

  • Il ne produit pas de compost à proprement parler, mais du digestat. Il s’agit de la matière organique obtenue suite au processus de fermentation. Le digestat doit être mélangé à de la terre pour se transformer en compost prêt à utilisation. Ainsi, il est indispensable d’avoir soit un sac à compost, soit un bout de jardin ou un composteur collectif où déposer ce digestat.
  • Si vous avez un seul bokashi, vous ne pourrez pas l’utiliser pendant les 14 jours de fermentation finale, puisqu’elle doit obligatoirement se faire dans un milieu clos. Pour un rendement optimal, il faut donc tourner avec deux bokashis… ce qui double l’investissement de départ.
  • L’utilisation du bokashi demande un petit budget à l’année : un sac d’activateur coûte 10 € et dure environ 4 mois.
  • La fermentation dégage une odeur particulière, aigre-douce, dont il faut être prévenu si on est sensible aux odeurs.

Vous voulez valoriser vos déchets verts ? Compact et facile d’utilisation, le bokashi trouvera sa place même dans les petits appartements. Seule contrainte : trouver un espace de compostage pour finaliser la transformation des déchets.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :