À quoi sert une carte bancaire virtuelle ?

Si la carte bancaire est le moyen le plus sûr pour régler ses achats chez les commerçants, en ligne, elle montre ses limites. Pour être mieux protégé face à la fraude sur Internet, il est donc possible d’utiliser une carte bancaire virtuelle. Principe, utilisation et prix : nous répondons à toutes vos questions.

Qu’est-ce qu’une carte bancaire virtuelle ?

Même si les sites de vente en ligne sont de plus en plus sécurisés, faire ses achats sur Internet avec sa carte bancaire comporte toujours des risques. La carte bancaire virtuelle permet de les supprimer, et son fonctionnement est très simple. Au moment d’entrer vos coordonnées bancaires sur le site, vous générez auprès du site de votre banque ou via une application, les identifiants d’une carte. Un numéro unique, une date de validité et un cryptogramme vous sont délivrés et permettent au site marchand de débiter votre compte. Une fois votre commande terminée, il n’est plus possible d’utiliser les données de la carte : les pirates ne peuvent donc pas aller se servir sur votre compte. Une carte virtuelle bancaire peut être générée 24 h/24 et 7 j/7 : vous n’avez pas besoin de l’intervention de votre conseiller.

Bon à savoir : les banques tenues de rembourser les débits frauduleux, mais…

Si vous constatez des opérations frauduleuses sur votre compte, votre banque est tenue de vous les rembourser. Cependant, si elle estime que votre « responsabilité est engagée », c’est-à-dire que vous avez commis une négligence grave comme divulguer votre code, elle pourra refuser. Selon l’UFC-Que choisir, en 2019, 30 % des victimes n’ont pas été remboursés.

Comment utiliser une carte bancaire virtuelle ?

La carte bancaire virtuelle sert avant tout à sécuriser les transactions Internet. Vous pourrez l’utiliser de deux manières :

  • Pour régler ses achats sur Internet : votre carte physique peut rester bien au chaud dans votre portefeuille. En effet, il est possible de générer autant de cartes bancaires virtuelles que souhaité. Pour régler vos voyages, des achats de vêtements ou le plein de courses hebdomadaire : ce mode de paiement est compatible avec toutes les dépenses. La seule mise en garde concerne les achats dont le retrait nécessite la présentation de la carte bancaire utilisée (billets de train, de concert, etc.). La carte bancaire virtuelle est soumise aux mêmes plafonds que la version classique, sauf si vous en décidez autrement.
  • Pour contrôler ses dépenses sur Internet : outre la génération d’identifiants uniques, la carte bancaire virtuelle peut également être associée à un montant défini et une récurrence d’utilisation. Il devient ainsi possible de générer une carte pour chacun de ses abonnements. Il suffit de provisionner le montant exact que l’on autorise le débiteur à prélever. Cela évite de divulguer les informations de sa carte physique, mais aussi de garder la main sur les prélèvements lorsque l’on souhaite résilier le service. Une carte bancaire virtuelle peut également être associée à un site. On provisionne ensuite la somme allouée aux dépenses que l’on s’autorise chez ce marchand et on est ainsi sûr de ne pas dépasser son budget.

Comment avoir une carte bancaire virtuelle ?

Pour avoir une carte bancaire virtuelle, il suffit de s’adresser à sa banque. Toutefois, malgré l’essor du commerce en ligne, toutes les banques françaises ne proposent pas ce service souvent appelé « e-carte bleue ». En effet, l’avènement du système 3D-Secure a fait beaucoup d’ombre à ce système de carte virtuelle. Ce protocole permet en effet de s’assurer que la personne à l’origine de la transaction est bien le propriétaire de la carte utilisée. Pour cela, la banque peut envoyer un code par SMS ou demander à son client de se connecter sur l’application pour valider l’opération. Cela limite la fraude, mais les identifiants bancaires restent exposés, voire enregistrés dans le compte client. Quand la carte bancaire virtuelle est tout de même proposée, elle est le plus souvent payante. Parmi les offres sur le marché, on retrouve :

  • La Société Générale : 12 €/an ;
  • Revolut : 7,99 €/mois ;
  • Banque Populaire : 13 €/an ;
  • La Banque Postale : 13 €/an ;
  • Caisse d’Épargne : 16,20 €/an ;
  • Crédit Mutuel : 18 €/an ;
  • BNP/Hello Bank : 52 €/an
  • Fortuneo : gratuit.

La carte virtuelle peut-elle remplacer la version physique ?

Si, la carte bancaire virtuelle peut devenir le moyen de paiement principal pour les achats en ligne, elle ne peut se substituer à la carte classique. Il est en effet impossible de payer chez les commerçants avec une carte bleue virtuelle. Cette dernière ne pourra donc jamais remplacer la carte classique, mais les services de paiement par mobile peut-être.

Apple Pay, Paylib ou encore Google Pay : ces plateformes permettent d’enregistrer ses cartes de paiement et de ne plus les sortir lors du passage en boutique. On appose le téléphone sur le terminal et la transaction se fait automatiquement. Pour cela, il faut avoir déverrouillé son téléphone. Ainsi, si vous perdez votre Smartphone ou qu’on vous le vole, le règlement via l’un de ces services est impossible. Il est donc indispensable d’opter pour un mot de passe particulièrement sécurisé, la reconnaissance faciale ou par empreinte digitale.

Pour les habitués des achats sur Internet, la carte bancaire virtuelle est un moyen simple de sécuriser leurs transactions. Ce service étant payant dans la plupart des banques, c’est un investissement à n’envisager que si vous êtes un inconditionnel du shopping en ligne.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :