Apprendre à ralentir pour prendre du temps pour soi et profiter du moment présent

4 août 2020

Et si on levait le pied cet été et que l’on prenait du temps pour prendre soin de nous sans cupabiliser ? Depuis quelques semaines, j’essaye de casser mon rythme de vie bien trop speed et d’apprendre à ralentir. J’en retire tellement de bienfaits que je souhaitais le partager avec vous .

Le format audio de cet article

x

L’impact du contexte actuel

Après cette longue période compliquée que nous a imposée le COVID, il est nécesssaire de prendre du temps pour nous.

Toute l’année, nous avons déjà des rythmes effrénés mais cette situation de confinement, a ajouté un nouveau stress dans nos quotidiens :

– le stress de ne pas savoir de quoi demain est fait

– de ne pas savoir à quelle sauce nous allons être mangé à la rentrée

– de ne pas savoir si nous allons pouvoir continuer à travailler correctement et à mener nos vies comme avant

– ne pas savoir si nous allons pouvoir mener à bien nos projets personnels

 et surtout le stress de tomber malade ou de perdre des personnes que l’on aime

Nous avions déjà du mal à ne pas nous inquiéter du futur, mais cette situation a clairement aggravé cette mauvaise habitude .

apprendre à ralentir

Le stress, notre ennemi numéro 1

Même si cela est plus facile à dire qu’à faire, nous devons vraiment éviter au maximum les situations qui générent du stress.

Ce qui fonctionne pour moi est de me rappeler qu‘à chaque fois que je stresse mon organisme, c’est comme si je « m’auto-détruits » de l’intérieur. Pour celles qui connaissent le dessin animé « Il était une fois la vie », je garde cette image des petits bonhommes à l’intérieur de moi qui se font la guerre.

L’image de mes cellules qui s’auto-détruisent est forte et me pousse à sortir rapidement de cette situation en trouvant des solutions pour m’apaiser. Gardez en tête que le stress est votre pire ennemi, il est la principale source de toxines. Il oxyde les cellules, accèlère leur vieillissement et nous détruit.

Alors prenons soin de nous et apprenons au maximum à éviter toute situation qui génére du stress en nous.

Et pour cela rien de mieux, que les vacances, du soleil, de la chaleur et de la légèreté. Le combo gagnant pour se laisser aller,  sortir de nos rythmes de vie effrénés et prendre le temps de vivre pleinement.

J’ai donc décidé de m’imposer pour ce mois d’août un nouveau devoir d’été : RALENTIR SANS CUPABILISER !

Et comme j’aime vous partager mes expériences, j’en profite pour vous parler de celle-ci  

x

Pourquoi ralentir?

Ralentir est un des mots qui me ressemble le moins. Je suis quelqu’un de très actif, je ne me pose que très rarement. J’aime faire mille choses, travailler sur mes projets et vivre à mille à l’heure. Et pourtant avec le temps et notamment pendant ma formation de yoga et ayurveda, je me suis rendue compte que ce dont j’avais le plus besoin pour vivre une vie plus sereine et équilibrée, est d’apprendre à lever le pied et me poser.

Ce n’est clairement pas facile quand ce n’est pas dans notre mode de fonctionnement et pourtant c’est nous qui en avons le plus besoin.

D’autant plus qu’on vit dans une société qui nous fait vivre des vies à mille à l’heure, tout va très vite, on doit vite choisir ses études, rapidement travailler, faire vite du chiffre dans notre travail pour toujours plus de rentabilité, on doit vite acheter, se marier, faire des bébés, lancer d’autres projets…Une course contre la montre et une course à l’achèvement de projets.

On a un poids sur les épaules à devoir toujours faire plus de choses, toujours le plus rapidement possible. Comme si c’était un critère d’épanouissement et de réussite.

Le résultat ? On ne profite plus de chaque petit bonheur de nos vies (et pourtant il y en a tellement). On ne les voit même pas car on a le nez rivé sur les prochaines choses que nous devons accomplir.

Le temps file, la vie nous glisse entre les mains et on a l’impression juste de subir notre quotidien.

x

Et s’il y a bien une chose positive que nous pouvons ressortir du confinement, est que nous n’avons pas eu d’autre choix que de RALENTIR, de mettre sur pause nos milles et un projet à accomplir, pour se recentrer sur l’essentiel : se nourrir, dormir et passer plus de temps avec nos proches en réel ou par téléphone.

D’ailleurs, la plupart des gens que je connais (et dont je fais partie), ont apprécié le premier mois de confinement, pour cette pause forcée. Malgré les situations délicates dans lesquelles cela nous a mis pour le travail, ce mode de vie « au ralenti » nous a fait du bien. Nous n’avons pas eu d’autres choix que de nous coucher tôt, de bien manger, de dormir et de nous reposer.

Ca serait dommage de ne pas garder de bons enseignements de cette pause hors du temps, pour ne plus laisser nos vies nous échapper et  apprendre pour de bon à ralentir.

x

Comment ralentir  ?

Alors comment ralentir ? Il y a plein de façons pour le faire en fonction de nos envies.

Voici la petite liste des choses que j’aime faire pour RALENTIR. N’hésitez pas à partager d’autres idées en commentaire de cet article :

– Ne pas mettre de réveil et faire la grasse matinée

– Prendre son petit déjeuner au lit et se recoucher

– Faire la sieste dans la journée dans son lit la fenêtre ouverte

– Buller sur la plage et bouquiner

– Ne pas se mettre de programme pendant une journée de vacances ou de week-end et se laisser porter

– Couper des écrans dés que l’on peut

– Oublier son téléphone à la maison et aller se promener

– Laisser le téléphone hors de la chambre et utiliser un vrai réveil

– Se mettre un code pour bloquer toutes ses applications à partir de 21h jusque 8h

– S’imposer une journée sans réseaux sociaux, au moins une fois par semaine et plus si possible

– Favoriser les activités apaisantes : yin yoga, promenade en pleine nature, dessiner, peindre, lire, écrire dans un carnet…

– Passer plus de temps de qualité (sans téléphone) avec les gens qui nous font du bien

x

L’impératif pour que cela fonctionne

Attention apprendre à RALENTIR est loin d’être facile… bien au contraire, car on a de très mauvaises habitudes.

La première d’ailleurs est notre talent à cupabiliser.

On est tous très fort pour se mettre la pression et cupabiliser de ne pas avoir fait mille choses dans notre journée.

A chaque fois que l’on cupabilise, on se remet dans une situation de stress et vous connaissez les conséquences… Retour au chapitre précédent.

Alors votre première mission, c’est d’apprendre à profiter pleinement, sans aucune cupabilité.

Le deuxième point est assez lié au premier : sortir de votre entourage toutes les personnes qui vous font ressentir cette cupabilité. Nous avons tous dans notre entourage des amis ou de la famille qui nous mettent une pression volontaire ou non.

Si ce n’est pas des personnes auxquelles vous tenez, virez toutes les personnes toxiques de votre entourage. Nos vies sont déjà bien chargées alors ne perdez plus votre temps avec les gens qui ne vous font pas du bien. Sortez les de votre vie et accordez ce temps gagné aux gens qui prennent soin de vous.

Si par contre, ce sont des personnes auxquelles vous tenez mais qui vous mettent inconsciemment une certaine pression, ce n’est pas aussi facile. Dans ce cas, faites au mieux pour limiter les contacts. Notamment quand vous avez besoin de ralentir et de prendre du temps pour vous.

x

Voila, j’espère que cet article vous a plu et vous permettra de recharger les batteries, de profiter de votre vie et de ne rien faire pour le plus grand de votre plaisir ! N’hésitez pas à me faire part de vos retours en écrivant un commentaire sous cet article.

Bonne sieste à tous 

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :