Arnaque aux abonnements : comment vous libérer d’un versement automatique par carte bancaire ?

Vous n’aviez pas pris le temps d’analyser vos relevés de compte depuis plusieurs mois et c’est la surprise : une ligne revient à chaque fin de période, vous prélevant une somme plus ou moins importante. Comment réagir ? Et surtout, comment faire cesser ces ponctions automatiques qui ne correspondent à aucun des services que vous utilisez au quotidien ?Sommaire du guide

D’où proviennent ces abonnements automatiques ?

Vous n’avez aucun souvenir d’avoir souscrit à un service au cours des derniers mois. Peut-être même que le nom indiqué sur la ligne de prélèvement vous est totalement inconnu. Sachez que vous n’êtes pas le seul à être concerné par ce phénomène. Car ces prélèvements automatiques ne sont pas classiques et exploitent des failles de la législation.

Pour comprendre comment vous avez pu y souscrire, il vous faut souvent retracer toutes vos opérations de la période. Ces abonnements sont le plus souvent liés à un achat réalisé en ligne suite à la découverte d’une offre alléchante. Peut-être avez-vous cliqué sur une fenêtre de publicité vous proposant une tablette à 1 euro ou la réception de produits gratuits à tester. En finalisant l’achat ou l’envoi, le site vous impose de cocher quelques cases. Parmi elles, figure parfois la souscription à un abonnement automatique. La répression des fraudes ne cesse d’ailleurs de tirer la sonnette d’alarme à ce sujet et vous encourage à être particulièrement attentif lorsque vous finalisez de telles offres. Les abonnements sont souvent bien cachés. Ces abonnements automatiques concernent également souvent des services en ligne de type consultation de médium, pari en ligne ou site de rencontre. Soyez, là encore, particulièrement attentif et prenez le temps de bien lire ce à quoi vous vous engagez.

Comment arrêter un tel prélèvement ?

Si vous avez été trompé et que vous devez désormais vous acquitter de ces sommes mensuelles, il vous faut réagir sans tarder. Voici comment procéder.

1re possibilité : identifier l’organisme

Pour stopper les versements, commencez par mener des recherches afin d’identifier l’organisme ou le site Internet auquel vous êtes abonné. Le nom indiqué dans la ligne de prélèvement peut vous y aider. Pensez également à consulter vos e-mails de commande. Cela vous permettra sans doute de retrouver le site concerné. En vous connectant à votre espace personnel, vous pourrez alors facilement stopper l’abonnement. Cette possibilité se trouve généralement dans vos informations personnelles ou votre page d’historique de commandes.

2e possibilité : faire opposition

Il arrive néanmoins que l’intitulé du prélèvement ne corresponde en rien au nom du site. Il est alors compliqué de l’identifier. Informez alors votre banque de la situation et faites rapidement opposition sur votre carte. Vous aurez néanmoins des frais à régler pour le remplacement de votre carte bancaire, à moins que votre banque ne soit indulgente et fasse preuve d’un geste en votre faveur. N’hésitez pas à solliciter un geste commercial auprès de votre conseiller.

Bon à savoir : Vous n’avez d’autre choix que de faire opposition

En acceptant au départ cet abonnement par carte, les prélèvements sont irrévocables. Même votre banque ne peut s’y opposer. Vous devrez donc faire opposition pour vous en débarrasser. Car bien que sûr et protecteur, ce moyen de paiement ne peut ensuite être stoppé. Seul le non-renouvellement d’un mandat de prélèvement vous autorise à arrêter un prélèvement. Mais ce n’est pas le cas ici puisque vous réglez chaque mois ces sommes directement avec votre carte bancaire.

Se faire rembourser est-il possible ?

Il est normal de considérer que vous avez été dupé et de demander à être remboursé. Dans les faits, les choses sont bien plus complexes et il est très difficile d’être indemnisé. Il ne s’agit pas ici de fraude à proprement parler puisque vous avez accepté cet abonnement, mais plutôt d’un litige entre un vendeur et son client. Pour être remboursé, il vous faudra donc prouver que vous n’avez pas eu connaissance de cette information et que le site vous a trompé. Dans la plupart des cas, il est pourtant question de votre propre négligence.

Si toutes les informations concernant l’abonnement sont indiquées, y compris dans de toutes petites lignes, vous ne pourrez pas être indemnisé. La loi considère qu’il vous revenait d’en prendre connaissance. D’autant plus si le site répond à la législation française du double-clic : un clic pour valider la commande et un second pour l’acceptation des conditions commerciales. Coté jurisprudence, la France n’est pas non plus un exemple en la matière. Vous ne pourrez donc pas vous en servir si vous décidez de vous pourvoir en justice. Les montants étant souvent faibles, peu de consommateurs cherchent à engager une procédure.

Sachez qu’il est tout de même possible de vous appuyer sur la procédure Chargeback prévue par les cartes Visa et Mastercard. Si vous pouvez prouver que le service obtenu est non conforme à celui attendu, alors votre banque ou l’une de ces sociétés doit recréditer votre compte dans les plus brefs délais. Vous devrez ici montrer votre bonne fois et convaincre que vous avez été trompé et que vous n’y avez pas souscrit intentionnellement à un tel abonnement. C’est valable si le site concerné est hébergé en France, mais aussi à l’étranger.

Bon à savoir : Vous n’avez pas à payer pour mettre fin à ce type d’abonnement

Autre arnaque devenue commune, celle de vous réclamer de l’argent pour vous aider à stopper un tel abonnement. Quelques plateformes proposent désormais ce service. Ne vous y intéressez pas et privilégiez plutôt une opposition de votre carte bancaire. C’est un moyen plus sûr et moins coûteux d’en finir avec ces versements automatiques.

Soyez particulièrement vigilant face à une offre très alléchante. Mieux vaut lire chaque détail des conditions commerciales pour éviter de souscrire à un tel abonnement. Dans le cas contraire, il vous sera ensuite difficile d’y mettre fin. Pensez également à vous intéresser de près à vos relevés de compte afin de ne rien laisser passer.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :