Attention à cette nouvelle arnaque sur les sites de rencontres

Avec le Covid-19 et les confinements, les sites et applications de rencontres ont vu arriver beaucoup de nouveaux inscrits… Une aubaine pour les cyber-criminels. Selon Interpol, les arnaques basées sur ces plateformes ont connu une forte recrudescence en 2020. La dernière en date est redoutable.

L’année 2020 n’a pas été uniquement marquée par la fermeture des bars, des restaurants, des musées, des cinémas… Elle l’a aussi été par un boom sans précédent des inscriptions sur les sites et applications de rencontres.

Et cette arrivée de nouveaux utilisateurs est allée de pair avec une hausse considérable du nombre d’arnaques. En 2020, la société Arkose Labs, spécialisée dans la prévention des cyber-fraudes, a ainsi recensé au moins 4 millions d’escroqueries réalisées via des sites de rencontres.

Mais depuis plusieurs semaines, une arnaque d’un nouveau genre s’y répand, alertant les experts, jusque dans les rangs d’Interpol, l’Organisation internationale de police criminelle.

Dans un premier temps, « une romance artificielle est établie »

L’arnaque en question est prise très au sérieux : le 19 janvier, Interpol a émis une note diffusée à l’ensemble de ses 194 pays membres, pour les alerter « d’une fraude à l’investissement » sévissant sur les applications et sites de rencontre.

Interpol a demandé aux responsables des questions de cyber-criminalité des pays membres de redoubler de vigilance face aux menaces « qui consistent à tirer parti de la vulnérabilité des personnes recherchant de potentielles correspondances ».

Mais concrètement, quel est le modus operandi des escrocs pointés du doigt par l’Organisation ? « Dans un premier temps, une romance artificielle est établie via une application de rencontres. Une fois que les échanges deviennent réguliers et qu’un certain niveau de confiance est établi, les criminels partagent alors des conseils d’investissement avec leurs victimes et les encouragent à adhérer à un programme », indique en préambule Interpol.

Il s’agit d’une application de trading, présentée comme un outil boursier permettant d’investir de l’argent en ligne. Les victimes la téléchargent, l’installent sur leur appareil et le piège des escrocs se met en place : « Les victimes ouvrent un compte, achètent divers produits financiers et gravissent une soi-disant chaîne d’investissement, le tout sous l’œil vigilant de leur nouvel “ami”. »

« Tout est fait pour paraître légitime »

On fait miroiter aux victimes un retour sur investissement très lucratif : « On va même jusqu’à leur fait croire qu’ils peuvent atteindre un prétendu statut Gold ou VIP », ajoute Interpol.

Évidemment, les conversations nouées avec ce nouvel « ami » virtuel de si bon conseil pour investir, s’interrompent du jour au lendemain, tandis qu’en même temps, tout l’argent sur le compte de la victime est brusquement siphonné…

L’arnaque est particulièrement sophistiquée et très bien faite : « Comme c’est souvent le cas avec de tels stratagèmes de fraude, tout est fait pour paraître légitime, alerte encore Interpol. Des captures d’écran sont fournies, les noms de domaine ressemblent étrangement à de vrais sites web et les agents du service client font semblant d’aider les victimes à choisir les bons produits. »

Plusieurs conseils pour éviter de se faire avoir

Mais alors, comment éviter de se faire duper ? Que faire pour ne pas devenir le pigeon de ces cyber-escrocs ? Dans un premier temps, Interpol vous invite, si vous êtes un utilisateur d’applications de rencontres, à rester sur vos gardes « lorsque vous êtes approché(e) par un(e) inconnu(e), si cela conduit à une demande d’argent » ou à des discussions sur ce thème.

Lors des échanges, il faut surtout ne jamais divulguer d’informations personnelles et confidentielles.

« Soyez méfiants, insiste Interpol. Les investissements en ligne avec des promesses de rendements rapides et étonnants sont souvent trop beaux pour être vrais. Réfléchissez-y donc bien à deux fois avant de transférer de l’argent, aussi authentique que puisse paraître la demande », conclut l’Organisation internationale de police criminelle.

Enfin, si par malheur vous veniez à être victime d’une cyber-fraude malgré votre vigilance, il est important de la signaler immédiatement sur la plateforme d’Interpol et aux autorités compétentes.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :