Frais excessifs : la Société Générale écope d’une amende

Selon les informations du magazine Capital, la Société Générale vient d’écoper d’une amende de 1,6 million d’euros pour avoir fait gonfler les frais facturés aux commerçants lorsqu’ils acceptent un règlement par carte bancaire.Les entreprises clientes de la Société Générale ont été surfacturées pour les règlements par carte bancaire de leurs clients.

Un taux de commission plus élevé pour gagner plus

Si la société générale a cette réputation de surfacturer les particuliers, les entreprises en sont elles aussi victimes. Selon les informations du magazine Capital, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient d’infliger à la Société Générale une amende de 1,6 million d’euros. En cause, les frais particulièrement élevés facturés aux commerçants lorsqu’ils acceptent un règlement par carte bancaire.

Il faut savoir que sur chaque règlement par carte bancaire, le commerçant verse à sa banque une commission, elle est déduite du montant qui est reversé sur son compte. On l’appelle l’« interchange ». Cette commission est plus élevée pour les cartes de crédit (0,3%) que pour les cartes à débit immédiat (0,2%). Et bien, la Société Générale avait fait le choix d’appliquer le taux de 0,3% à l’ensemble des cartes.

La surfacturation des règlements par carte bancaire, une pratique qui n’est pas nouvelle en France

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) reproche également à la Société Générale d’avoir inscrit sur certaines de ses cartes la mention « carte de crédit » au lieu de la seule mention « crédit » : selon la DGCCRF, cela est susceptible de faire naître une confusion chez les clients. La Société Générale va devoir rééditer les cartes en question au premier trimestre 2022 au plus tard. Fort heureusement, seuls 3,4% des cartes seraient concernées. Toujours selon les informations de Capital, une amende de 175.000 euros a également été infligée par la DGCCRF à la Caisse d’épargne Loire-Centre pour le même motif.

La surfacturation par les banques des règlements par carte bancaire n’est pas un phénomène nouveau. En décembre 2020, six banques françaises avait déjà écopé d’un total de 2,8 millions d’euros d’amendes pour ce type d’infraction.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :