5 arnaques dont il faut se méfier dans les grandes villes

5 arnaques dont il faut se méfier dans les grandes villes

Faisant preuve d’une imagination sans limite, les escrocs aguerris écument le pays, de ville en ville, pour multiplier les vols par ruse. On fait le point sur les arnaques les plus courantes pour mieux s’en prémunir et éviter que nos sorties ne tournent au vinaigre !PUBLICITÉ

Restez informée

ARNAQUESuivre ce sujet

L’arnaque aux fausses pétitions

La mécanique : Des personnes se faisant passer pour des sourds-muets accostent en ce moment les passants dans les rues ou sur les parkings de supermarchés pour faire signer une pétition. Ils réclament ensuite de l’argent au profit d’une association qui n’existe pas. Et là, difficile de résister à un appel à la générosité !

Le bon réflexe : Avant de jouer les samaritains, pensez à vérifier l’existence de l’association sur votre smartphone. Soyez attentif au contenu de leurs documents, il est souvent incohérent et/ou truffé de fautes d’orthographe. Enfin, vous pouvez toujours demander au quêteur de vous apprendre quelque chose en langage des signes…

L’arnaque au chèque refusé dans les supermarchés

La mécanique : Vous faites vos courses dans un supermarché et décidez de régler par chèque bancaire à la caisse. Une fois sortie du magasin, vous rejoignez votre véhicule et prenez la direction de votre domicile. Une fois sur la route, vous êtes alpagués par une autre voiture via des appels de phare et des coups de klaxon. Vous vous arrêtez sur le bas-côté et êtes informé par les passagers de l’autre véhicule, se présentant comme les directeurs du supermarché, que votre chèque a été refusé suite à un bug informatique. Ils vous demandent alors de leur régler directement la somme en espèce. En réalité, votre chèque est bien passé et ces personnes ne sont que des malfrats.

Le bon réflexe : On ne règle jamais ses courses à l’extérieur du magasin en dehors des caisses de paiement prévues à cet effet. Enfin, soyez toujours sur vos gardes lorsqu’un inconnu vous aborde dans la rue.

L’arnaque au « collet marseillais »

La mécanique : Le mode opératoire est bien rôdé : l’escroc installe un dispositif dans un lecteur de carte bancaire afin de le piéger. Ainsi, lorsqu’on y introduit sa carte de paiement, on ne peut plus la récupérer. Et on se voit alors proposer de l’aide par une tierce personne qui mémorise notre code confidentiel avant de nous la dérober.

Le bon réflexe : Soyez toujours vigilant lorsque vous retirez de l’argent au distributeur. Pensez à toujours composer votre code confidentiel à l’abri des regards indiscrets et à privilégier les distributeurs situés à l’intérieur des agences. Si votre carte bancaire est avalée, ne retapez jamais votre code et si possible, appelez le personnel de l’agence ou composez le numéro affiché sur le distributeur.

Le vol à la fiente

https://a3ff60bf59ad37d3679597990bdaee1b.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

La mécanique : Vous marchez dans la rue, seul ou accompagné. Soudain, un inconnu s’approche de vous, non pas pour vous offrir des fleurs comme dans la pub mais pour vous essuyer avec une lingette, prétextant que le guano d’un pigeon a atterri sur votre veste. En réalité, l’individu vous a aspergée d’un liquide vert répugnant à votre insu et les attentions qu’il semble avoir à votre égard n’ont pas d’autre but que de détourner la vôtre tandis qu’un de ses complices vous subtilise votre collier en or ou votre portefeuille.

Le bon réflexe : Méfiez-vous des inconnus qui vous abordent dans les rues des villes. Si vous êtes victime d’un tel vol, appelé aussi « vol à la tâche », rendez-vous au commissariat pour porter plainte et décrire les suspects.

L’arnaque à l’horodateur

La mécanique : Vous êtes en train de régler votre stationnement quand un individu vous propose son aide à l’horodateur. Il détourne un instant votre attention afin de dérober votre carte bancaire, avant de prétendre que votre carte bancaire a tout bonnement été avalée par la machine et de partir, avec le code confidentiel en tête…

Le bon réflexe : Avant d’accepter l’aide d’un passant, retirez votre carte bancaire de l’horodateur et ne la sortez que lorsque ce dernier aura terminé son speech.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :