Vente en ligne : les faux avis dans le viseur de la répression des fraudes

752 avis, et une note de 4,5 sur 5 : évidemment, on fonce tête baissée et on achète le sèche-cheveux, la paire de bottines, la housse de couette. Sauf que parfois, les avis des clients sur les sites de vente en ligne ne sont pas de vrais avis. Ce qui ne plaît pas à la Répression des fraudes….Attention aux avis clients sur Internet. Ils ne sont pas toujours forcément sincères…

Des faux avis de consommateurs par millions

C’est une affaire de faux avis de clients de restaurants parisiens qui a relancé le sujet. Un tribunal vient de condamner une société qui postait des commentaires élogieux sur des sites comme Tripadivsor ou tout simplement Google Maps, en faveur de restaurants parisiens. Problème : la société était liée aux restaurants en question, et avait même pour objet social leur promotion ! En créant des centaines de faux comptes de faux clients, elle faisait donc croire aux consommateurs à l’affût d’avis éclairés sur ces restaurants qu’ils étaient adulés par les foules.

Le phénomène est en réalité largement répandu sur Internet. Pas un site de vente en ligne n’y échappe. Pour augmenter les chances d’un article d’être acheté par les consommateurs, les fabricants ou les distributeurs de produits n’hésitent pas à récompenser des consommateurs pour qu’ils postent des avis positifs. Quitte à leur rembourser l’article, et même à leur offrir des bons d’achat pour les motiver. 

Tous les secteurs de la vente en ligne concernés

Mais ces pratiques délictueuses ne se limitent pas à la vente de produits en ligne, ou encore à la réservation de tables de restaurants. Cela vaut aussi pour d’autres types de services, comme par exemple les voyages : chaînes d’hôtels comme tours-opérators n’hésitent pas eux aussi à redorer leurs facades par le biais des faux avis clients.

Le souci, c’est que « le jeu en vaut la chandelle » contrairement à l’adage qui prétend que « le crime ne paie pas ». Dans le cas de la société qui faisait la promotion d’une dizaine de tables parisiennes, ce sont sans doute des dizaines de milliers de consommateurs qui ont été induits en erreur dans leur choix de réservation par les faux avis. Pourtant, au final, la sanction, à savoir une amende, n’est que de 30.000 €… Et dans ce cas encore, le contrevenant était une entreprise française. Il est quasiment impossible en revanche de poursuivre une entreprise basée à l’étranger, qui aurait biaisé les règles du jeu de la concurrence, en suscitant des avis de consommateurs bidons… 

En tout état de cause donc, quand vous vous apprétez à réaliser un achat, n’hésitez pas à comparer les avis sur le produit ou le service en vous rendant sur plusieurs sites différents ! 

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :