Chômage en fin de carrière : quels sont vos droits ?

Alors que l’âge de départ à la retraite a été repoussé (et pourrait l’être encore), de nombreux seniors sont au chômage en fin de carrière (ils représentent environ un quart des demandeurs d’emploi). Comment sont-ils indemnisés ? Quelle est la durée de leurs droits ? Que faire s’ils n’ont plus droit aux allocations chômage ? Nous faisons un point sur cette situation spécifique.Sommaire du guide

L’allocation de retour à l’emploi (ARE)

Si vous avez plus de 50 ans et que vous êtes au chômage après avoir travaillé durant de nombreuses années, vous pouvez prétendre à l’allocation de retour à l’emploi (ARE).

Ce sera le cas si vous n’avez pas démissionné. Aussi, vos droits au chômage sont accordés après :

  • un licenciement pour faute ;
  • une rupture conventionnelle ;
  • la fin d’un CDD ou d’une mission d’intérim.

La démission ne permet de prétendre au chômage que si elle est légitime. Une démission est considérée comme légitime lorsqu’elle survient après une période de harcèlement moral ou sexuel par exemple, mais aussi lorsque vous êtes contraint de suivre votre conjoint qui a trouvé un poste loin de chez vous.

Quelle indemnisation pour le chômage en fin de carrière ?

Pour bénéficier du chômage, vous devez avoir travaillé au minimum 88 jours ou 610 heures au cours des 28 derniers mois.

Ensuite, la durée d’indemnisation est consécutive à votre âge :

  • moins de 53 ans : 24 mois ;
  • entre 53 et 54 ans : 30 mois avec 6 mois supplémentaires si vous suivez une formation ;
  • plus de 55 ans : 36 mois.

La prise en compte du chômage dans le calcul de vos droits à la retraite

Sachez qu’être au chômage en fin de carrière n’est pas avantageux pour la retraite. En effet, votre période de chômage est bien prise en compte pour calculer les trimestres, 50 jours de chômage permettent de valider un trimestre. Toutefois, le montant des allocations n’est pas pris en compte dans le calcul des 25 meilleures années. Aussi, il faut remonter à des périodes plus anciennes, or les revenus sont souvent évolutifs dans une carrière. Cela pourrait donc impacter négativement le montant de votre retraite.

Je suis en fin de carrière et je n’ai plus de droits au chômage : que faire ?

Si vos droits au chômage sont épuisés avant que vous n’ayez atteint l’âge de la retraite, sachez que vous pouvez valider 5 années gratuitement si vos droits prennent fin à partir de 55 ans. Il faut pour cela avoir cotisé au moins 20 ans. Toutefois, vous ne serez pas indemnisé par Pôle Emploi. De plus, vous ne validerez aucun droit à la retraite complémentaire.

Durant cette période, vous pouvez faire une demande de RSA (revenu de solidarité active) afin d’obtenir un revenu minimal. Le montant forfaitaire pour une personne seule est de 565,34 €.

Droit au chômage et retraite : quand s’arrête le versement de l’ARE ?

L’âge légal de départ à la retraite est porté à 62 ans. Si, à cet âge, vous êtes encore bénéficiaire de l’ARE et si vous avez cumulé le nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein, vos pensions retraite viennent se substituer à l’allocation chômage.

Si vous n’avez pas le nombre de trimestres nécessaires, alors vous continuez à percevoir votre allocation chômage. Cela est possible, même si vous avez épuisé vos droits (36 mois), et ce jusqu’à l’âge de retraite à taux plein d’office, à savoir 67 ans. Cela est tout de même soumis à conditions :

  • être indemnisé depuis au moins un an à l’âge de 62 ans ;
  • avoir validé 100 trimestres pour la retraite ;
  • être affilié depuis 12 ans à l’assurance chômage, dont une année continue ou deux années discontinues dans les 5 dernières années.

Pour savoir si vous remplissez ces conditions, Pôle emploi vous adresse un questionnaire deux mois avant la fin de vos allocations.

Reprendre un emploi en fin de carrière : quel impact sur le chômage et la retraite ?

Si des droits au chômage permettent d’obtenir une indemnisation, cela ne permet pas de cotiser à la retraite. De plus, si en fin de carrière vous ne pouvez bénéficier du maintien des allocations chômage, votre situation peut être financièrement complexe. De ce fait, vous pouvez envisager a minima de trouver un travail à temps partiel. Dans ce cas, non seulement vous occupez un emploi salarié et vous cotisez à la retraite, mais aussi à la retraite complémentaire, mais vous prolongez votre période de chômage. L’allocation chômage vient compléter vos revenus dans une certaine mesure. Mais surtout, les jours travaillés sont reportés afin de pouvoir espérer bénéficier de l’allocation chômage jusqu’à vos 62 ans.

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :