Réduire ses déchets (et sa taxe poubelle) : 5 produits à ne plus acheter

Quand vous achetez un produit, vous achetez aussi son emballage : une enveloppe que vous allez jeter aussitôt… pour alourdir votre taxe poubelle. Pour vos économies et pour la planète, mieux vaut donc éviter quelques produits soit suremballés, soit faciles à remplacer !Sommaire du guide

Les yaourts

Un paquet de yaourt lambda, c’est : un emballage carton, 6 petits pots en plastique, 6 opercules… et moins d’une minute de dégustation. Bref, ça fait cher l’emballage ! Sans compter que certains yaourts aux fruits sont extrêmement sucrés et ne contiennent de fruits que dans leur nom.

Le yaourt blanc est le champion, que ce soit côté prix ou côté apport nutritif, et il est facile à agrémenter avec de la confiture ou un produit sucrant. Mais lui aussi est abondamment emballé et conditionné dans un pot majoritairement en polystyrène, qui n’est que très peu recyclé… Quant aux yaourts en pot de verre, ils sont évidemment beaucoup plus chers !

Quelle alternative pour éviter le suremballage ?

La yaourtière, évidemment ! Du lait, un sachet de ferments, quelques heures d’attente, c’est tout ce qu’il vous faut pour préparer vos yaourts maison. Vous pouvez aussi personnaliser vos pots avec par exemple un tapis de confiture ou de fruits pour des desserts gourmands. Une initiative qui vous permettra d’économiser jusqu’à 300 € par an !

Les rouleaux d’essuie-tout

Encore qu’un produit qu’on utilise… pour le jeter dans la minute. Autrement dit, presque un aller simple vers votre taxe poubelle. Et une dépense annuelle moyenne de 104 € et 34 kg de déchets (chiffres Consoglobe).

Quelle alternative pour éviter le suremballage ?

Pensez réutilisable, tout simplement. Les alternatives zéro déchet à l’essuie-tout jetable sont nombreuses !

  • Des chiffons lavables : découpez des vieux draps afin d’avoir des serviettes en coton pour éponger ou dépoussiérer, et mettez-les au lave-linge entre deux utilisation.
  • Des lingettes microfibres, très efficaces pour laver, essuyer, récurer : vous pouvez trouver des sets de plusieurs lingettes pour quelques euros. Lavez-les à 40°C entre deux utilisations.
  • Des lingettes nettoyantes : prenez des mouchoirs en tissu ou des chiffons et mettez-les dans un bocal rempli d’un fond de produit nettoyant maison : il s’infusera par capillarité dans les lingettes pour nettoyer facilement tâches et poussière, sans avoir besoin de les humidifier.

Astuce Radins
Pour aller plus loin, adoptez les essentiels zéro déchet en cuisine pour bannir définitivement les autres produits à usage unique comme le papier sulfurisé, l’aluminium ou le film alimentaire !

Les légumes emballés

On les trouve au rayon snacking en format mini ou bien avec les autres légumes. Le seul intérêt de ce type d’emballage est de vous épargner la pesée, mais, en plus de produire un déchet superflu, il empêche de voir les légumes en détail et de repérer ceux qui sont abîmés et peuvent contaminer les autres.

Quelle alternative pour éviter le suremballage ?

La plupart du temps, les fruits et légumes sont disponibles en vrac (hors rares exceptions : les endives, les betteraves rouges…). Pour éviter de prendre un sac plastique, mettez-les dans un sac en tissu ou un tote bag. Cela vous permet de mieux choisir, en qualité comme en quantité.

Les gâteaux en sachets individuels

Quand on est bec sucré mais qu’on n’aime pas cuisiner, le supermarché est une solution abordable pour se faire plaisir. Mais tous les gâteaux ne se valent pas, que ce soit en composition ou en suremballage.

On trouve généralement 3 types d’emballage :

  • L’emballage simple : les gâteaux sont conditionnés dans un étui en carton.
    Exemple : biscuits ronds fourrés au chocolat (BN, Prince), gaufrettes…
  • L’emballage en 2 couches : les gâteaux sont conditionnés dans une barquette en plastique, elle-même mise dans un étui en carton. Exemple : cookies, gaufres liégeoises…
  • L’emballage en sachets individuels : les gâteaux sont emballés par lot de 2 ou 4, parfois même à l’unité, à l’intérieur d’un étui cartonné. Exemple : moelleux, palmiers, barres de céréales…

Quelle alternative pour éviter le suremballage ?

L’idéal est bien sûr de cuisiner soi-même. Mais si vous devez acheter en supermarché, préférez l’une de ces 2 options :

  • Un emballage simple, idéalement cartonné
  • Un gâteau sous emballage plastique, mais grand format, à découper et à partager.

Les plats à emporter du rayon frais

Salades, sandwichs, box de pâtes, crudités en sachets, dessert sous vide… Bien que très pratiques en dépannage, ces snacks ont un bilan carbone désastreux car tout est sous plastique : le repas, la sauce, les couverts. Si votre usage est quotidien, imaginez le monceau de déchets générés sur un mois !

Quelle alternative pour éviter le suremballage ?

La meilleure solution reste le combo lunchbox et batchcooking. Certes, cela demande un peu d’organisation en amont, mais pas tant que cela… et surtout, vous allez faire de fameuses économies !

Réduire l’achat de produits suremballés permet de simplifier votre logistique et de réduire vos coûts. De quoi limiter la casse sur la prochaine taxe poubelle, si vous vivez en maison !

Publié par supportconseil.com

evolu en m instruisant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :