frais de découvert

C’est une ponction financière totalement injustifiée qu’exercent les banques sur ces millions de Français qui ont des fins de mois difficiles. Chaque année, un Français sur quatre paye des frais d’intervention pour le dépassement de son découvert autorisé, le rejet d’un prélèvement, un chèque sans provision. En moyenne, l’addition est de 34 euros pour ces « frais d’incidents ». Et, pour les plus fragiles, elle s’envole : 500 euros par an ! Et pourtant, ces frais ne coûteraient quasiment rien aux banques mais, selon 60 millions de consommateurs, ça leur permettrait d’encaisser 4,9 milliards de bénéfices nets sur le dos de leurs clients les plus pauvres ! Un scandale auquel s’est attaqué Bruno Le Maire à la rentrée en demandant que ces frais soient réduits à 200 euros par an. Et en pleine crise des gilets jaunes, le gouvernement vient de demander un gel des tarifs bancaires et le plafonnement des frais d’incidents à 25 euros. Mais, pour beaucoup, ces mesures non contraignantes seraient trop limitées. Qui sont ces Français qui payent une addition élevée à leur banque ? Quelle marge font vraiment les établissements bancaires sur leur dos ? Et la solution n’est-elle pas d’aller vers les néo-banques qui refusent ces pratiques tarifaires ? 

Avoir recours aux services d’une banque présente de nombreux avantages. Vous avez la possibilité de gérer votre compte bancaire (faire une procuration, faire opposition, plafonnement des frais de découvert…). Mais attention, ces services bancaires ne sont souvent pas gratuits, notamment quand il s’agit de frais de découvert

Il est nécessaire de distinguer les coûts facturés suite à une adhésion à des services financiers, comme la mise à disposition d’une carte de crédit par exemple. Dans ce cas, des frais bancaires peuvent très vite s’avérer lourds et pénalisants. En revanche, ils sont connus d’avance et ne peuvent être contestés par la suite.

La notion de frais bancaires est complexe, et il est indispensable de savoir de quoi il est question exactement pour envisager de contester les différentes pénalités qui peuvent vous être appliquées par votre établissement bancaire.

Bien que les pénalités appliquées par les banques soient encadrées par la loi, il peut arriver que celles-ci outrepassent les taxations en vigueur, on parle alors de frais bancaires abusifs.

Ceci devient particulièrement crucial pour 3,5 millions de français qui se retrouvent en situation de fragilité bancaire parce qu’ils sont surendettés ou en difficultés régulières sur leur compte bancaire

BON A SAVOIR !

si vos frais bancaire sont injustifié adresser à une association des consommateur dans votre commune

la cible des seniors

L’escroquerie la plus courante, en direction des personnes âgées, est le démarchage abusif. Il se fait directement en porte à porte mais aussi au téléphone. Les escrocs ciblent clairement les seniors, qui sont parfois isolés et souvent plus crédules. On leur propose des produits variés : des panneaux photovoltaïques ou des pompes à chaleur, un ravalement de façade, une nouvelle isolation ou encore des détecteurs de fumée… « Ce sont des travaux qui sont souvent trop chers » En général, on presse les personnes âgées pour qu’elles signent un bon de commande, un devis, parfois même un crédit revolving. « Souvent, les travaux sont mal faits, ou alors carrément pas terminés » mais il y en a d’autres !

BON A SAVOIR!

ne pas répondre à un numéro inconnu ,ne pas vous laisser influencer p , demander toujours que l on vous envoie un devis ces prospecteurs n’ ont rien à faire chez vous uniquement tenter de vous séduire pour profiter des promotions en profitant de votre situation pour vous soutirer de l argent

COMMENT GERER SON BUDGET FACILEMENT

Gérer son budget facilement c’est adopter une méthode de gestion facile et simple. La bonne gestion de son budget c’est apprendre à dépenser son argent intelligemment. Économiser de l’argent ou épargner de l’argent pour dépenser ces sommes est une approche qui vous laissera toujours pauvre.Pour bien gérer son argent, il faut apprendre à le compter, à le négocier et à le dépenser intelligemment. La bonne gestion d’un budget passe par une analyse des dépenses. Catégoriser aussi ses dépenses permet de mieux voir comment sort votre argent de votre compte bancaire. Pour mieux gérer son budget, il faut connaître tous les détails des sorties mais aussi la validité des dépenses. Des dépenses superflus aux dépenses intelligentes, vous pouvez apprendre à bien gérer votre argent. En prendre le contrôle vous permet aussi d’envisager le futur avec plus de sérénité

crédit modulable


Parmi les possibilités d’amortissements, il y a le crédit modulable. Ce dernier possède un plan de remboursement personnalisé et évolutif. Le bénéficiaire est en mesure d’augmenter ou de diminuer le montant des échéances tout en ayant la possibilité de les suspendre. Avec ce prêt, il est facile de modifier son plan de remboursement. De plus, l’emprunteur peut, s’il le souhaite, rembourser des mensualités par anticipation. Bref ! Un financement qu’il est possible d’ajuster en fonction de sa situation financière, professionnelle et personnelle.

départ volontaire à la retraites

Un salarié est en droit de prendre sa retraite. S’il prend cette initiative, il peut percevoir une indemnité. Celle-ci est spécifique, elle est soumise à un certain nombre de conditions et son montant varie en fonction de l’ancienneté et de la convention collective en vigueur. Comment calculer votre indemnité de départ volontaire à la retraire ? Voici tout ce que vous devez savoir pour connaître son montant et ainsi anticiper au mieux le début de votre nouvelle vie.Sommaire du guide

Comment fixer la date de votre départ à la retraite ?

Vous avez choisi de prendre votre retraite ? Votre départ est volontaire ? Sachez que si vous souhaitez calculer votre indemnité, vous devez dans un premier temps fixer la date de votre départ de l’entreprise. L’indemnité de départ volontaire à la retraite est soumise à plusieurs conditions. Il faut impérativement avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite. Celui-ci est de 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955, et de 60 ans pour les personnes ayant eu une carrière longue. Attention ! Vous devez avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite au moment de rompre votre contrat de travail.

Prendre connaissance de la convention collective en vigueur

Si votre entreprise a choisi de mettre en place une convention collective, celle-ci détermine le montant de l’indemnité de départ à la retraite. Si vous relevez d’une convention collective, elle est indiquée sur votre fiche de paie. Dans tous les cas, il faut savoir que l’indemnité conventionnelle est plus avantageuse que celle fixée par le Code du travail. Son montant varie en fonction des branches, elle peut être de 4 ou 6 mois de salaire.

Si vous ne relevez d’aucune convention, l’indemnité légale de départ volontaire à la retraite est de :

  • La moitié d’un mois de salaire après 10 ans d’ancienneté ;
  • 1 mois de salaire après 15 ans d’ancienneté ;
  • 1 mois et demi de salaire après 20 ans d’ancienneté ;
  • 2 mois de salaire après 30 ans d’ancienneté.

Bon à savoir : accéder à la convention collective

Vous souhaitez vous procurer les textes de votre convention collective ? Sachez que ces derniers sont présents dans vos locaux professionnels. Ils doivent être à la disposition des salariés en version papier ou numérique. Cette dernière est disponible sur l’Intranet de l’entreprise ou en ligne sur un site dédié.

Faire le bon choix en optant pour la formule la plus avantageuse

Pour partir à la retraite sereinement et sans difficultés financières, il est important de choisir parmi les différentes formules proposées en optant pour la plus avantageuse. En effet, l’indemnité de départ à la retraite se calcule de deux façons. Elle peut être égale au douzième de la rémunération des douze derniers mois précédant le départ à la retraite, ou au tiers des trois derniers mois précédant le départ à la retraite.

Bon à savoir : primes et avantages

Les primes et les avantages perçus au cours des douze derniers mois sont lissés sur ces douze mois et inclus dans le calcul de l’indemnité de départ à la retraite dans les deux formules proposées.

Voici un exemple : Jeanne souhaite partir à la retraite le 1er avril. Son salaire est de 2 800 € brut jusqu’à janvier et a diminué en février et en mars, mois pendant lesquels elle touchait 2 500 € brut. Elle a 21 ans d’ancienneté.

  • Si JEANNE choisit le calcul sur les trois derniers mois, son salaire de référence est de : (2 800 € + 2 500 € + 2 500 €)/3 soit 2 600 €. Grâce à son ancienneté, l’indemnité est de 2 600 € x 1,5 soit 3 900 €.
  • Si JEANNE choisit le calcul sur les douze derniers mois, son salaire de référence est de : (2 800 € x 10) + (2 500 € x 2)/12 soit 2 750 €. Grâce à son ancienneté, son indemnité est de 2 750 € x 1,5 soit 4 125 €. Elle est donc plus avantageuse 

Il faut savoir que l’indemnité de départ à la retraite est soumise aux charges. Les taux de charges sociales et CSG-CRDS dépendent du taux de cotisation.

Imposition de l’indemnité de départ à la retraite

Qu’elle soit calculée grâce à la convention collective ou que vous touchiez le montant légal fixé par le Code du travail, la prime de départ à la retraite est imposable. Il est donc essentiel de prendre en considération et donc d’anticiper une hausse de l’impôt sur le revenu.

L’indemnité de départ à la retraite se déclare de deux façons : en une fois ou en plusieurs fois. Cette seconde option s’avère très avantageuse car elle permet un étalement de la prime sur quatre ans, et donc une limitation de la hausse de l ‘imposition

votre salaire

De quoi se décompose votre salaire? Comment négocier un meilleur salaire ? A quel moment peut-on demander une augmentation de salaire ? Est-il possible d’avoir des avantages en nature ? Toutes les réponses dans les interviews et fiches pratiques suivants. Filtre par thématique :Vos droits Negociation Decomposition Prime Avance/Acompte avantages en nature

Ce qu’on appelle le treizième mois est une prime, versée en général en Décembre, qui équivaut à un mois de salaire. Le treizième mois n’est pas prévu dans le code du travail. Sa mise en application dépend des conventions collectives, des accords d’entreprise et/ou du contrat de travail. Conditions de mise en place, salariés concernés, litiges, cet article vous présente l’essentiel sur le treizième mois

Qui peut travailler le dimanche ? Dans quelles conditions ? Combien est-on payé ? Peut-on vous obliger à travailler ce jour là ? Vous l’interdire ? Toutes les réponses dans cet article.

Il existe déjà un statut protecteur pour les salariés ayant une activité syndicale. Qu’en est-il pour les femmes enceintes ? Est-il possible de les licencier avant, pendant ou après leur période de congé maternité ? Eclairages

Chaque salarié a un salaire de base. Or, la rémunération peut varier grâce notamment aux avantages accessoires, en nature ou en numéraire. Et puis, il exise les clauses de rémunération variable qui provoquent souvent des contentieux. Voyons ensemble pourquoi.

Si vous êtes salariés à temps partiel, en principe votre employeur peut augmenter vos heures de travail par la signature d’un avenant au contrat de travail sauf…si vous avez recours aux heures complémentaires. Qu’est ce que c’est? Quels sont vos droits? Comment sont-elles rémunérées?

Le salaire correspond à la contrepartie de votre prestation de travail. Mais que se passe t-il si vous ne faites pas votre travail? Votre employeur peut-il retenir votre salaire? Dans quels cas? Et dans quelles conditions? Comment fonctionne la retenue sur salaire?

si vous souhaitez en savoir plus et avoir des information complémentaires sur vos calculs de salaire inscrivez- vous !

Comment repérer une contrefaçon ?

Habits, parfums, montres, mais aussi logiciels, produits alimentaires ou médicaments…Sur Internet ou sur des points de vente inhabituels, vous pouvez être confronté à une contrefaçon. Voici quelques conseils pour les repérer.

Quels sont les risques pour le consommateur face à une contrefaçon ?

L’INPI définit la contrefaçon comme « la reproduction, l’imitation ou l’utilisation totale ou partielle d’un droit de propriété intellectuelle sans l’autorisation de son propriétaire. »

La contrefaçon se trouve dans tous les secteurs de consommation : vêtements, parfums, électronique, pièce d’automobile, médicaments, jouets, etc.

Pour les consommateurs, acheter une contrefaçon représente plusieurs risques :

  • le produit n’est pas de bonne qualité
  • le produit n’est pas certifié aux normes françaises ou européennes et peut être dangereux
  • le produit ne dispose d’aucune garantie.

Lire aussi : Garantie des vices cachés : à quoi ça sert, comment la faire jouer ?

Comment repérer une contrefaçon ?

Pour repérer une contrefaçon, il faut être attentif à plusieurs indices :

  • le lieu de vente : si le lieu de vente est inhabituel, il s’agit probablement d’une contrefaçon
  • le prix du produit : si le prix est particulièrement bas pour un article qui a habituellement un prix élevé, soyez vigilant
  • le qualité du produit : faites attention aux imperfections et à la qualité des matériaux
  • l’étiquetage : les étiquettes mal imprimées, avec des fautes d’orthographe ou mal traduites peuvent révéler une contrefaçon
  • l’emballage : un emballage de mauvaise qualité, qui ne correspond pas à la valeur du produit a de grande chance d’être celui d’une contrefaçon.

Comment signaler une contrefaçon ?

Pour signaler une contrefaçon, vous pouvez contacter la direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de votre département.

S’il s’agit d’une contrefaçon que vous avez repérée après un achat sur internet, vous pouvez le signaler sur internet-signalement.gouv.fr.

DÉMARCHAGE TÉLÉPHONIQUE

C’est un scandale sans fin ! Malgré l’interdiction du démarchage téléphonique pour la rénovation énergétique, malgré l’existence de la plateforme Bloctel qui permet de demander de ne pas être appelé, le calvaire continue pour des dizaines de milliers de personnes harcelées chaque jour chez elles.  Le démarchage téléphonique se porte bien.  Pour bien comprendre ses méthodes, au sein d’un centre d’appels à l’étranger cherché à comprendre pourquoi Bloctel semblait si peu efficace. Heureusement il existe des solutions pour se préserver de ces méthodes commerciales parfois très agressives.

BON A SAVOIR !

démarchage téléphonique pour l isolation est illégale depuis juillet 2020

black liste rejet des appels

Black liste harcèlement téléphonique rejet des appels. Une solution si Vous en avez marre d’être appelé pour de la PUB. Une solution pour ne plus être démarché par téléphone. Vous êtes abonné chez FREE. Stop au harcèlement téléphonique. Liste noire – comment vous débarrasser du démarchage par téléphone. Rejet des appels entrants gratuit chez FREE payant chez orange. Filtrage des appels entrants Rejet des appels anonymes

demarchage telephonique

Vous ne souhaitez plus être contacté par
des téléprospecteurs insistants qui
cherchent à vous vendre des prestations
ou des produits dont vous n’avez nul
besoin ? Il existe des solutions pour vous
prémunir contre ces sollicitations.
Attentive à la préservation de la tranquillité des
consommateurs et au respect de leurs droits, la
DGCCRF – en complément d’un programme de
contrôle renforcé – invite les consommateurs à faire
preuve de vigilance vis-à-vis des sollicitations
frauduleuses dont ils peuvent faire l’objet et à recourir
aux dispositifs existants pour s’en prémunir.
Inscrivez-vous sur la liste rouge ou la
liste orange de votre opérateur
téléphonique !
Pour que votre numéro de téléphone fixe ne figure
plus dans les annuaires, et ainsi limiter l’accès à vos
coordonnées téléphoniques, votre opérateur
téléphonique doit vous offrir la possibilité de vous
inscrire gratuitement sur une des listes suivantes :
► la liste rouge : vos coordonnées téléphoniques
ne seront pas mentionnées sur les listes
d’abonnés ou d’utilisateurs ;
► la liste orange : vos coordonnées
téléphoniques ne sont plus communiquées à
des entreprises commerciales en vue d’une
utilisation à des fins de prospection directe.
Attention
L’inscription sur les listes rouge ou orange permet
seulement de ne pas figurer dans les annuaires. Or,
les démarcheurs n’utilisent pas uniquement les
annuaires téléphoniques pour réaliser des
prospections commerciales mais peuvent aussi se
procurer des données, par exemple, en les achetant
auprès d’acteurs spécialisés sur internet.
Inscrivez-vous sur la liste d’opposition
du démarchage téléphonique
BLOCTEL !
Pour interdire aux démarcheurs de vous contacter,
vous disposez, depuis juin 2016, d’un nouveau
service gratuit : la liste d’opposition au démarchage
téléphonique BLOCTEL.
Pour en bénéficier, il suffit d’inscrire votre (ou vos)
numéro(s) de téléphone (8 numéros maximum), fixe
comme mobile, sur le site http://www.bloctel.gouv.fr.